Plan du site   
Les élus Population et superficie Histoire du village Principaux équipements collectifs Collecte des déchets ménagers Vie scolaire Commerces Personnages d'hier et d'aujoud'hui

Saint Calais

Vient de la déformation du nom de l'ermite Karileph, venu trouver dans la vallée de l'Anille un lieu propice à sa quête spirituelle

Maire : M. GASCHET Léonard

Adjoints :               
    •    M. REZE Claude
    •    Mme LELONG Françoise
    •    Mme RIOTON Marlène
    •    M. PARANT Joël

Directrice Générale des services
: SAILLARD Frédéric


retour navigation

Heures d'ouverture de la mairie : du lundi au jeudi de 8h45 à 12h15 et de 14h30 à 17h45 - le vendredi de 8h45 à 12h15 et de 14h30 à 17h - le samedi de 10h à 12h (uniquement état civil et accueil)

Population : 3 643 habitants

Nom des habitants : Les Calaisiens
    
Superficie : 22,8 km²

Site internet : www.saint-calais.fr


retour navigation
Historique :
(Extrait "le patrimoine des communes de la Sarthe" édition Flohic).

L'implantation humaine à Saint Calais n'est véritablement attestée qu'à partir de l'époque gallo-romaine, avec la mention dans les textes d'une villa Gajani. Toutefois elle ne devient effective que lorsque l'ermite Karileph s'installe sur la rive droite de l'Anille et crée un monastère. Bénéficiant du soutien des rois mérovingiens, celui-ci deviendra un centre monastique parmi les plus importants du Maine, et l'un des rares a se relever des ravages occasionnés par les incursions normandes du IXème siècle. Il ne retrouve toutefois de sa puissance qu'à partir du XIème siècle. Pour contrer cette emprise grandissante, le Comte du Maine décide d'ériger, entre 1025 et 1032, une motte avec un donjon sur la rive apposée de l'Anille.
C'est donc entre ces pôles religieux et militaires que le bourg se développe. L'église actuelle, construite à partir de 1425 et agrandie à la Renaissance, témoigne de la vigueur de l'implantation humaine. La révolution perturbe cette organisation spatiale du bourg en procédant au démantèlement partiel et à la vente des biens de l'abbaye.     

Un nouveau centre urbain moderne apparaît à partir d'un schéma de voirie neuf. Tous les équipements traditionnels d'une ville du XIXème se concentrent dans cette zone : le tribunal, les halles, le complexe théâtre, musée, bibliothèque, la prison sur la rive droite et la sous-préfecture sur la rive gauche. Le XXème siècle voit la fermeture de la sous-préfecture en 1926, la fermeture de la ligne de chemin de fer St Calais - Mamers (1976) et la création d'une ZPPAUP en 1999 (Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager) pour revitaliser le cadre de vie.

retour navigation
Associations culturelles : en savoir plus

Associations sportives
: en savoir plus

Associations festives : en savoir plus

Equipement culturel : La médiathèque (rue Amédée Savidan)
                                        Lien vers le site internet

Maison des jeunes et de la culture : MJC Manu Dibango (7 rue du Four)

retour navigation

Collecte des déchets ménagers :
Mercredi matin


retour navigation
Ecoles : En savoir plus

Collèges : En savoir plus

Lycée : En savoir plus

retour navigation
Commerce et service : en savoir plus

Commerces ambulants :       
    •    Marché ouvert les jeudis et dimanches matins aux Halles

retour navigation
Personnages d’hier et d’aujourd’hui :


retour navigation
Charles GARNIER : 1824 - 1898

Le célèbre architecte de l'Opéra de Paris qui connaissait bien Saint Calais, sa grand-mère paternelle y vivait, a toujours entretenu des liens avec la ville. Il était présent lors de l'inauguration de l'ensemble Théâtre-musée-bibliothèque le 10 novembre 1889, et fit dons de tableaux, sculptures, plans et ouvrages à Saint Calais.
   

retour navigation
Docteur CHARBONNIER : 1827 - 1903
 
Le Docteur Philippe Charbonnier, fondateur et bienfaiteur du musée municipal, a été maire de Saint Calais de 1882 à 1892 et médecin à l'hôpital de Saint Calais de 1860 à 1874. Le Dr Charbonnier a fait don de plusieurs collections personnelles au musée.

retour navigation

Cardinal DUBOIS : 1856 - 1929
 
Le Cardinal Dubois est né le 1er septembre 1856 à Saint-Calais. Il a fréquenté le collège Notre Dame de Saint-Calais.

Il est nommé Evêque de Verdun en 1901, Archevêque de Bourges en 1909, Evêque de Rouen en 1916 puis Cardinal cette même année et enfin Cardinal Archevêque de Paris en 1920.

Pour le compte de l'Eglise mais aussi de l'Etat français, il a participé à plusieurs missions diplomatiques. Il a assuré sa charge parisienne jusqu'au bout et est décédé à Paris le 23 septembre 1929.


retour navigation
GIZARD : 1879 - 1929
 
Originaire de Saint Calais, cet artiste peintre a exercé son art à travers tout le département. Un grand nombre de ses œuvres, représentant Saint Calais, est conservé au musée de la ville.

retour navigation
Louis RAULT : 1847 - 1903

Sculpteur ciseleur de renom.
Natif de Saint Calais, ses réalisations seront exposées jusqu'à Chicago. Malgré une carrière parisienne, puis internationale, il n'oublie pas Saint Calais qui héritera de certains de ses chefs d'œuvres conservés aujourd'hui au musée.

retour navigation
Manu DIBANGO :
 
Manu DIBANGO est né le 12 décembre 1933 à Douala au Cameroun. Au printemps 1949, il débarque à Saint Calais pour poursuivre ses études avec seulement 3 kilos de café pour payer ses études. Malgré ses succès et sa reconnaissance internationale, le brillant musicien n'oublie pas Saint Calais qui a su l'accueillir dans sa jeunesse. En effet, depuis 1997, un festival "Soirs au village" est organisé tous les ans à Saint Calais dont Manu DIBANGO est le parrain.
herbe

Communauté de communes du Pays Calaisien - 10 rue Saint Pierre, 72120 Saint Calais - Tél : 02 43 35 11 03 - Fax : 02 43 35 73 67
Accueil - La Communauté de Communes - Le Développement Économique - L'Environnement - Le Tourisme - La Vie Quotidienne
Contactez-nous - Mentions légales